lundi 14 novembre 2011

Une envie de martinet -bah oui-

Dans le livre, ils disent que tu dois dire papa et pourquoi pas, maman. Nous avons eu droit à allo, Lola et dernièrement un magnifique nan.
Dans le livre, ils disent que tu dois montrer des objets ou des gens du doigt. A moins que l'on ne considère que tu ne saches pas la différence entre poing et doigts, c'est pas gagné.
Dans le livre, ils parlent du terrible two et non du terrible thirteen month. A moins que ce ne soit juste l'avant goût?
Dans le livre, ils oublient de dire que tu deviens un véritable despote, que tu nous manipules à ta guise et que tu es une véritable tête de linotte.
Donc j'ai rangé le livre dans la bibliothèque dans la section bullshit et je me suis assise face à toi. J'ai décidé te parler de nain à femme entre quatres yeux.
Mon petit manipulateur dans toute sa splendeur, avec le plus délicieux et le plus tendre des regards, tu as pris ton jouet favori et tu me l'a calé dans la bouche et j'ai presque cru entendre, ta gueule maman. Mais ce fut fait avec tant de délicatesse, que j'ai fondu devant ton visage d'ange et qu'une fois de plus je me suis assise bien lourdement sur mon autorité.
Mais maintenant que tu n'es plus en train de me faire fondre ou quoi que ce soit d'autre -vas-y tournes-les en bourrique à la crèche-, je rumine comme une vache folle et je te jures, Smoutchkiboubou, ma vangeance sera terrible, ce soir, toi et moi, on va causer et ça va saigner!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire